Poème «Pour l'Amour des Pieds»

Il était une fois
Deux pieds qui étaient Rois,
Mais ils se sentaient délaissés
Dans toute leur Royauté.

Majestueusement présents
Au fil du temps,
Gardant le cap vers l’avant
À tout moment.

Compressés par les événements
Bousculés par le vent,
Les deux pieds meurtris
Se sentent incompris.

Ils rêvent en silence
Qu’on les découvre,
Dans toute leur splendeur
Et leur grand cœur.

Au centre de ce cœur
Habite l’Être entier,
Autour de leur cœur
Jaillit une lumière dorée.

En attendant cette reconnaissance
Les deux pieds réinventent,
La musique de l’Âme
Pour l’Amour des Pieds.

Jocelyne Boulais
 Septembre 2005


Carrière en Réflexologie ?