La douleur démystifiée par la réflexologie

La douleur est la conséquence directe d’une souffrance. Malheureusement, on ne peut y échapper : à un moment ou à un autre dans notre vie, elle se fait sentir. La douleur peut se manifester de différentes manières : douleur physique, douleur émotionnelle, douleur de l’être, douleur à l’âme et ainsi de suite. Il est parfois difficile d’apaiser cette douleur puisqu’on ne connaît pas toujours son origine exacte.

La douleur ayant plusieurs formes et manifestations, il devient important de trouver des moyens pour la diminuer ou l’éliminer le plus efficacement possible. Voilà où intervient la réflexologie : le massage effectué sur les pieds, les mains ou les oreilles aide à relâcher les tensions, à calmer les émotions et à supprimer les blocages d’énergie dans les différents corps de l’être.

La réflexologie agit sur les corps physique, énergétique, émotionnel, mental et spirituel. Elle aide donc à améliorer les lacunes présentes selon le cheminement intérieur de chacun.

Le corps humain est très bien représenté par les zones et les points réflexes qui sont situés sur les pieds, les mains et les oreilles. Cela représente un très grand avantage, car il n’est pas nécessaire de travailler directement sur la partie douloureuse, mais plutôt sur une des zones réflexes qui représentent la partie du corps souffrante. On pourra donc atténuer les tensions et stimuler la circulation de l’énergie dans la région affectée sans pour autant y créer une pression ou davantage de douleur.

La puissance de la réflexologie réside dans le travail qui s’effectue du même coup :

  • sur l’organe et son fonctionnement, c’est-à-dire sur le plan physique;
  • sur la circulation du Qi (souffle vital circulant dans les différents méridiens qui parcourent le corps pour fournir aux organes l’énergie nécessaire à leur fonctionnement  [plan énergétique]);
  • sur l’émotion reliée à l’organe (l’émotion non exprimée crée un blocage à l’organe correspondant);
  • sur l’aspect spirituel, c’est-à-dire sur l’être ou l’âme qui habite le corps physique.

La douleur, qui apparaît sous plusieurs formes selon sa provenance, peut être soulagée par la réflexologie thérapeutique. Pour certains, l’atténuation de la douleur se fera graduellement tandis que pour d’autres, le processus s’avérera plus complexe. Plusieurs raisons expliquent cette différence, mais au bout du compte, des changements se produiront et la personne pourra les « accueillir ».

La réflexologie thérapeutique ouvre des portes afin de permettre une meilleure circulation du sang, de l’énergie, de l’influx nerveux et de la lymphe, ce qui diminue considérablement les tensions et les douleurs corporelles.

Voici quelques exemples du soulagement que peut apporter la réflexologie appliquée de façon thérapeutique :

  • Une dame vient me consulter pour une douleur sur le côté de la tête présente depuis environ trois mois. À la suite de réflexologie, la douleur a disparu et n’est pas revenue.
  • Un homme prend rendez-vous pour des douleurs aux pieds. Il m’explique qu’après être resté debout trop longtemps, il a de la difficulté à marcher. Après avoir reçu trois réflexologies, il ne ressentait plus de douleur et il a pu jouer au golf selon son bon plaisir.
  • Après avoir essayé plusieurs méthodes alternatives et reçu des infiltrations à la cortisone, une dame ayant une bursite à l’épaule vient me rencontrer. Grâce à la premiere réflexologie thérapeutique, la douleur a diminué de 50 %. Après la deuxième réflexologie, elle n’avait presque plus de douleur. Enfin, à la suite de notre troisième rencontre, elle est retournée jouer au golf et ne ressentait plus aucune douleur.
  • Un jour, un homme vient me voir pour un problème à l’épaule. Il m’avait été envoyé par une de mes clientes. Il était très sceptique et m’a regardé faire le massage pendant toute la réflexologie. Il était très surpris, car je travaillais seulement avec mes mains. Après la première réflexologie, il a bougé son épaule de tous les côtés pour constater avec stupéfaction une diminution de sa douleur de 50 %. Après trois réflexologies, sa douleur était complètement disparue.
  • Une dame se présente à mon bureau avec des douleurs et des raideurs au cou qui reviennent environ tous les six mois depuis quelques années. Elle a consulté différents thérapeutes en approche alternative sans obtenir aucun résultat. Même les séances de physiothérapie n’ont pas porté fruit. Après la première réflexologie, elle pouvait tenir sa tête droite et la tourner de tous les côtés. La douleur avait diminué de plus de 50 %. Elle est revenue une semaine plus tard et la douleur avait complètement disparu. Un mois plus tard, une légère tension survient et la dame revient me voir. La derniere réflexologie a permis de « nettoyer » et d’équilibrer complètement la région du cou. Le problème, qui était récurrent, n’est pas revenu par la suite.
  • Une autre dame se plaignait d’une tension et d’une pression dans le creux épigastrique depuis quelques semaines, et la douleur devenait de plus en plus présente et intense. À la suite d’une réflexologie thérapeutique, la pression est complètement disparue et n’est pas revenue.
  • Un homme vient me consulter pour une douleur dans le bas du dos irradiant dans la fesse droite. Pendant la réflexologie, il sentait que le massage avait des répercussions sur son dos. Après la réflexologie, la douleur était ravivée, mais la tension s’était estompée. Le lendemain, le mal était amoindri et le surlendemain, il n’y avait plus aucune trace de douleur.
  • Une dame désire une réflexologie thérapeutique pour des douleurs aux jambes, occasionnées par un stress émotionnel. Pendant la réflexologie, alors que je travaillais sur une zone réflexe spécifique, elle a senti la colère qui l’habitait s’assouvir. Après la réflexologie, elle était légère et en pleine possession de ses moyens pour gérer la situation difficile.
  • Un septuagénaire m’explique qu’il ressent une douleur vive dans le dos. En raison d’un faux mouvement qu’il avait fait, il était courbé vers l’avant et avait de la difficulté à marcher. J’ai pris soin de lui appliquer des huiles essentielles là où il avait mal avant de commencer la réflexologie thérapeutique. Pendant celle-ci, certaines zones réflexes étaient naturellement très douloureuses. Après la réflexologie, il pouvait se tenir droit et marcher correctement. Après la deuxième réflexologie, il a recommencé à jouer au tennis et à faire du vélo. La troisième réflexologie a permis d’équilibrer et de « nettoyer en profondeur » la zone affectée même si la douleur avait complètement disparu.

Je pourrais poursuivre en donnant une panoplie d’exemples illustrant comment la réflexologie thérapeutique peut libérer les tensions causant des douleurs de toutes sortes.

La réflexologie thérapeutique amène une grande détente et calme la douleur. Après une séance, le travail à l’intérieur du corps se poursuit pendant quatre jours, parfois même davantage. Des changements peuvent donc survenir plusieurs jours suivant la réflexologie.

Il est important de comprendre que la manifestation de la douleur émane d’un problème que le corps n’est plus capable de maîtriser. Lorsque le corps a épuisé tous ses moyens pour compenser la perte de certaines fonctions, il lance un cri d’alarme et c’est à ce moment que les douleurs apparaissent. Il devient donc très important de savoir décoder le langage du corps dans tous ses aspects : émotionnel, énergétique, physique, mental et spirituel.

La grande puissance de la réflexologie thérapeutiqu est qu’elle travaille sur tous ces aspects en même temps, pourvu que le réflexologue ou le réflexothérapeute en soit conscient et ait la formation requise pour établir les liens nécessaires selon le vécu de chaque personne.

Pour la réflexologie, la douleur n’est pas un mystère; elle est seulement une manifestation d’un déséquilibre intérieur.

 

Bonne réflexologie!

 

Jocelyne Boulais, réflexothérapeute et formatrice